Traduction

Nombre total de pages vues

Anciens coéquipiers, anciens supporters, laissez-lui vos commentaires

Le Blog

Note

Soyez les bienvenus(es) sur le Blog de René Rudier, ancien footballeur professionnel à l'US Boulogne (1960/1964)

René Rudier né le 1er janvier 1933 à Fort de France, Martinique est un footballeur français. Il débute en métropole au CSM Pantin puis au CA Montreuil, clubs amateurs de la région parisienne où il reste 3 saisons. Puis il signe un contrat professionnel à l'US Boulogne où il jouera jusqu'en 1964. Une blessure suivie d'une opération du ménisque mettra un terme à sa carrière.



--------------------------



Chronologie de sa carrière : la Martinique

------------------------


La Martinique :

Début dans le milieu du football en Martinique, au club "Golden Star" (minime, cadet et junior, puis surclassé à l'âge de 17 ans avec l'équipe sénior).

Arrivée en "métropole" :

Arrive en métropole en 1952 à l'âge de 19 ans. Signe au CSM.Pantin, club de "promotion" en région parisienne, pendant 3 saisons. L'égoïsme des dirigeants de l'époque fait qu'on lui cache de nombreuses sollicitations de clubs de niveau supérieur.

---------------------

CSM Pantin

CSM Pantin

Chronologie de sa carrière (suite)

------------------------

Signe, durant 3 belles saisons, au C.A.Montreuil, club du championnat de France amateur, où il est régulièrement retenu avec la sélection de Paris Ile-de-France (voir article en bas de page) avec d'excellents joueurs comme Dusseaux, Zakari Noah (père du tennisman, Yannick Noah), etc... Est considéré comme l'un des meilleurs "centraux" du moment (en amateur).

-------------------------

C.A.Montreuil

C.A.Montreuil

C.A.Montreuil/Rennes, Coupe de France

C.A.Montreuil/Rennes, Coupe de France
(1 clic sur l'image pour agrandir)

Coupe de France : Rennes/C.A.Montreuil

-----------------------

L'article : http://sd-1.archive-host.com/membres/images/1318933510/G_105.jpg


------------------------

Selection de Paris

Selection de Paris
(1 clic sur l'image pour agrandir)

Selection de Paris (composition de l'équiper)

Selection de Paris (composition de l'équiper)
(1 clic sur l'image pour agrandir)

(1 clic ur l'image pour agrandir)

Chronologie de sa carrière (suite)

-----------------------

Malgré de nombreuses sollicitations de grands clubs, il signe à Boulogne/sur/Mer en Division 2. Il a alors 25 ans. Cette décision de signer à Boulogne/sur/Mer est influencée par son épouse qui voulait s'installer au bord de la mer.

Il fait une excellente saison 1960/61 et plusieurs clubs de Division 1 sont intéressés par le joueur (Lens, Valenciennes, Troyes...). Alors qu'il joue un match amical avec Valenciennes et Troyes, Roger Courtois, entraîneur de Troyes est emballé par le joueur et souhaite le voir signer chez lui en remplacement de Artelesa, qui partait à Monaco.

----------------------

Ecusson de l'USB 1898-1970

Un peu de l'histoire du club de l'U.S Boulogne :

----------------------

Sous l'impulsion de jeunes sportifs, l'Union sportive boulonnaise voit le jour en décembre 1898 et s'oriente rapidement vers la pratique exclusive du football. Champion maritime en 1904, 1905, 1906, 1909 et 1922, Boulogne enlève également le championnat du Nord en 1926 devant le R.C Roubaix. En Coupe de France, Boulogne atteint les quarts de finale en 1929 et les huitièmes en 1925, 1928 et 1931. L'USB fournit même quelques joueurs à l'équipe de France tels Louis Bloquel, Paul Mathaux, Alexis Mony, Pierre Mony, Maurice Tillette.



Représentant de la division d'Honneur de la Ligue du Nord (champion en 1926), l'USB profite du passage au statut professionnel de trois clubs nordistes pour sauver sa tête en DH en 1932. Sous l'impulsion du président Marcel Lacroix, Boulogne rejoint les rangs professionnels en 1935. L'USB se contente de prendre part au championnat de D2 jusqu'à la guerre sans y faire de merveilles. Lors de la saison 1938-1939, Newell inscrit 39 buts. Lucien Leduc (1937-1939) y démarre sa carrière professionnelle à 18 ans.



En Coupe de France, en revanche, Boulogne dispute les demi-finales en 1937 après avoir écarté, entre autres, le FC Mulhouse, le R.C. Roubaix et le RC Paris, soit trois clubs de D1 dont le tenant du trophée. Le 4 avril 1937, Boulogne est sèchement battu 6-0 par le FC Sochaux.



Boulogne reste amateur pendant vingt ans après-guerre. Sous l'impulsion du président Pierre Wattez, Boulogne est admis en D2 en 1959 après une candidature malheureuse en 1957. Boulogne se maintient en D2 jusqu'en 1979. Au départ de la saison 1969/1970 l'Union Sportive Boulonnaise (USB) devient l'Union Sportive du Grand Boulogne (USGB). Cette mutation, qui s'appuie sur les socios, permet au club d'éviter le retour en amateurs comme c'est le cas au Lille OSC et au RC Lens. Au cours de vingt ans dans l'antichambre de l'élite, Boulogne signe sa meilleure saison en 1972-1973 en décrochant la deuxième place du groupe A. En 1965, le club avait été barragiste et avait raté la promotion en D1 de peu. En Coupe de France, le club ne parvient pas a dépasser le stade des seizièmes de finale (1960, 1962 et 1974).



Source "Wikipedia"

-------------------

Anciens coéquipiers, anciens supporters, admirateurs, laissez-lui vos commentaires

La fiche du joueur sur le site des supporters de l'USBCO

La voix du Nord

La voix du Nord
Article du journal "La voix du Nord" à l'arrivée de René Rudier à l'US Boulogne

U.S.Boulogne

U.S.Boulogne

Chronologie de sa carrière (suite)

----------------------

Visite du selectionneur national Georges Boulogne :

Georges Boulogne se déplace à Boulogne/sur/Mer pour le voir jouer un match de championnat (Boulogne/Metz), pour une éventuelle sélection en équipe de France Division 2. Malheureusement, le 11 novembre 1962, il est victime d'une blessure lors du match Boulogne/Cherbourg (à la suite d'une "charge" d'un nommé Rivet que lon peut qualifier d'agression). Il a alors du mal à retrouver ses moyens, après deux opérations et malgré de longs mois de rééducation. Cette période a été pour lui un véritable cauchemard et psychologiquement très difficile.

-------------------

Presse et Medias

Presse et Medias

Documents de "Presse" et "TV"


-------------------------

Les documents d'époque sont rares et après consultation du journal "La Voix du Nord", de la FFF (Fédération Française de Football), et des archives de l'audiovisuel de l'INA (Institut national de l'audiovisuel) , on trouve peu d'informations sur les matchs et les joueurs de l'époque. La mediatisation des évènements sportifs n'est qu'assez récente (intérêts financiers liés à la publicité et aux droits de retransmission). Cependant, la recherche continue...

(ci-dessous : Sources, Wikipedia)

La première retransmission d'un match du Championnat de France en direct remonte au 29 décembre 1956. La rencontre Stade de Reims-FC Metz est diffusée par l'ORTF contre le versement d'une compensation financière au Stade de Reims couvrant la différence entre la recette du jour et la moyenne des recettes du club. Le parc est alors estimé à 700 000 téléviseurs en France. Le 12 novembre 1959, une crise éclate entre le football et la TV suite à la diffusion sur la chaîne unique française du match Hongrie-Allemagne. La FFF qui n'avait pas donné son feu vert à cette diffusion bloque désormais toutes diffusions. Georges Briquet est alors nommé en 1960 comme médiateur afin de dénouer la crise qui s'enlise. Les accords signés le 4 février 1961 entre la fédération et l'ORTF ne concernent pas le championnat, qui reste absent des antennes pendant quatre autres années.


------------------------

Anciens coéquipiers, anciens supporters, laissez-lui vos commetaires

Remerciements

Remerciements à :


Clément SMAGUE

Webmaster de Planète-USBCO

pour les photos "Allez, Allez, l'USB" issues de l'ouvrage :

"Un siècle de passion en rouge et noir, de Frédéric Lenel"

Allez, Allez l'USB

Allez, Allez l'USB
Cliquer sur l'image

Allez, Allez, l'USB

Allez, Allez, l'USB
Cliquer sur l'image

Allez, Allez, l'USB

Allez, Allez, l'USB
Cliquer sur l'image

Anciens coéquipiers, anciens supporters, laissez-lui vos commentaires

Ambiance des matchs et commentaires de l'époque

------------------

Monaco - AS St.Etienne (Finale coupe de France 1960)



Monaco - Reims (Monaco élimine Reims de la coupe de France - 1960)



Sedan - Nîmes (Finale de la coupe de France 1961)


---------------------

Miroir du Football

Miroir du Football
Titre de l'article : "Il y a des joueurs en France"

Extrait du "Miroir du Football"

Extrait du "Miroir du Football"

Stade de la Libération (aujourd'hui)

U.S.Boulogne

U.S.Boulogne

Feuille de Match (1)

Feuille de Match (1)
(contre le FC Metz)

Feuille de Match (2)

Quelques extraits d'articles de divers journaux sportifs
(qualité moyenne des documents)

US.Boulogne/Bordeaux

US.Boulogne/Bordeaux
(1 clic sur l'image pour agrandir)

Boulogne/Troyes & Boulogne/Sedan

Boulogne/Troyes & Boulogne/Sedan

Boulogne/Olympique de Marseille

Boulogne/Olympique de Marseille
(1 clic sur l'image pour agrandir)

La blessure et l'opération

La blessure et l'opération
(1 clic sur l'image)

Reprise des entrainements

Reprise des entrainements
Cette blessure mettra finalement un terme à sa carrière...

Chronologie de sa carrière (suite et fin)

Reconversion :

Retour en milieu amateur en 1966 avec un genou à 50% de ses moyens. Signe avec le club corporatif "Francia", qui lui assure un emploi. Le championant de France Corpo est de très bonne qualité.

* 2 fois champion de France Corpo
* 1 fois vainqueur de la coupe de France Corpo

Il ne joue pas régulièrement car il lui faut respecter des intervalles de repos.Il est successivement entraîneur/joueur à Monfort/sur/Risle, 3 saisons (Eure) et à St.Valéry-en-Caux durant 2 saisons.

Monfort/sur/Risle

Site web

Monfort sur Risle site web : http://fcvr.footeo.com/

Quelques articles concernant sa reconversion

Quelques articles concernant sa reconversion
(1 clic sur l'image pour agrandir)

(1 clic sur l'image pour agrandir)

St Valéry-en-Caux

Ce qu'il en reste aujourd'hui :

René Rudier ressent aujourd'hui encore, beaucoup d'amertume et de regrets. Cette blessure a brisé sa carrière et changé sa vie. Il a longtemps été difficile d'accepter et il reste encore marqué par certaines séquelles.

"Lorsque je vois aujourd'hui le niveau footbalistique de certains joueurs, je crois que j'avais toutes mes chances pour faire une belle et longue carrière. J'ai terminé cette carrière avec l'amertume d'une immense impression d'inachevé".

USBCO : 1er Groupe de Supporter du club de Boulogne-sur-mer sur Facebook

René Rudier aujourd'hui,de retour dans sa Martinique natale...

René Rudier aujourd'hui,de retour dans sa Martinique natale...
(1 clic sur l'image)

René dans une de ses passions, la musique...

Recherche de documents

Suis à la recherche de tout type de document sur la carrière de mon père afin d'agrémenter ce blog (photos, articles...).

Pour me contacter : jjrudier971@hotmail.com

Grand MERCI

Aucun article
Aucun article